Catégorie :

Formalisé en 1948 comme fête identitaire de Ouidah, l’événement Gléxwé xwé en est à sa 70e édition. Prévues pour se tenir du 2 au 9 décembre, les festivités de l’édition 2018 s’annoncent avec beaucoup de nouveautés sur différents sites de la ville. Au nombre des activités de cette fête au visage aussi bien culturel, touristique qu’identitaire, il y a une exposition qui met en exergue le patrimoine architectural et mythologique de la ville de Ouidah.

Ladite exposition dont le vernissage est prévu pour le dimanche 2 décembre sera au Musée Zinsou sur toute la période de l’événement. Les grandes divinités du panthéon vaudoun, les monuments et bâtiments historiques de la ville, les œuvres de Cyprien Tokoudagba, etc., seront présentés en images comme en son au profit de toute sorte de visiteurs, enfants, adultes, voyants comme non voyants.

C’est par une marche du cœur de Pahou à Ouidah que démarre Gléxwé xwé dès 6h le dimanche 2 décembre, avant la cérémonie d’ouverture à 14h à la Maison de la culture de Ouidah.

Il faut souligner que dans le but de donner à cette fête une envergure digne de noces de platine, l’organisation de Gléxwé xwé cette année est confiée à une structure professionnelle et experte en événementiel et culture dénommée L’art’boratoire. Aussi se profile-t-il à l’horizon pour cet événement des perspectives d’être le pilier de la redynamisation du statut de grande ville touristique qu’est Ouidah pour mériter d’être reconnue patrimoine mondial de l’Unesco.

Par Eric AZANNEY

Journaliste spécialiste d'arts, Communicant et Ecrivain. Manager Général du Groupe AWALE AFRIKI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *